Contexte

Contexte

Contexte

L’objectif de l’accord de Paris sur le climat est de maintenir l’augmentation de la température moyenne bien en-dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de réduire drastiquement les émissions et de parvenir à la neutralité climatique dans la seconde moitié du 21e siècle. Les écosystèmes continentaux (forêts, prairies, champs cultivés, écosystèmes naturels d’eau douce - les rivières, les fleuves, les tourbières –, de montagne, côtiers - les mangroves –, péri-urbains et urbains) vont être fortement mis à contribution sur le volet de la baisse des émissions (réduction des émissions dans le secteur agricole, recours accru à la biomasse…) mais également en ce qui concerne l’absorption des émissions incompressibles (puits de carbone dans les sols et la biomasse).  Cette contribution devra être réalisée tout en préservant les écosystèmes naturels et en assurant la durabilité des écosystèmes gérés et semi-naturels, afin de maintenir ou d'accroître leur capacité à fournir d'autres services écosystémiques. Ceci requière des avancées dans notre compréhension de la dynamique du C dans les écosystèmes terrestres.

Doté de 40 M€ sur 6 ans, le Programme et Equipement Prioritaire de Recherche (PEPR) exploratoire FairCarboN vise à faire progresser significativement notre compréhension de la dynamique du carbone dans les écosystèmes continentaux. Piloté par INRAE et le CNRS, le programme capitalisera sur le dynamisme de la communauté nationale répartie dans différentes institutions ainsi que sur les atouts des dispositifs de recherche sur le territoire métropolitain et en outremer mais aussi à l’international, notamment dans les pays du Sud. FairCarboN a l’ambition d’élever le leadership scientifique de la France au meilleur niveau international sur cette thématique stratégique. Le programme se veut également ouvert aux porteurs d’enjeux et à même d’alimenter l’expertise et l’appui aux politiques publiques. La mobilisation de cette large communauté à travers ce programme ambitieux est la condition sine qua non pour déterminer précisément la contribution possible des écosystèmes continentaux à l’atténuation du changement climatique, sans laquelle l’objectif de l’accord de Paris n’est pas atteignable.

Voir aussi

Date de modification : 15 février 2024 | Date de création : 22 février 2023 | Rédaction : FairCarboN